Italia — Dividi e conquista | Salvani




Après l'attaque contre l'athlète d'origine nigériane Daisy Osakue, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini est accusé d'alimenter un climat de haine. 

"Ce qui est clair, c'est qu'il s'agit d'un acte raciste. Ils cherchaient une femme de couleur...", estime-t-elle. La lanceuse de disques Daisy Osakue, agressée dimanche soir à Turin, ne se berce pas d'illusions sur les raisons qui ont poussé d'illustres inconnus à lui jeter un œuf en pleine figure. Selon la jeune femme, d'origine nigériane, les occupants de la voiture l'ont pris pour une "prostituée noire".

Malgré une lésion à la cornée, l'athlète de 22 ans s'en tire à bon compte et devrait pouvoir concourir aux championnats d'Europe la semaine prochaine. Pour autant, cette agression a provoqué l'indignation en Italie, où un Marocain de 43 ans a perdu la vie dimanche après une course-poursuite avec des Italiens qui le prenaient pour un cambrioleur. A Palerme, un Sénégalais de 19 ans qui se tenait devant un bar a lui aussi été roué de coups par un groupe aux cris de "sale nègre". Une série d'attaques pour beaucoup représentative du climat qui règne en Italie depuis l'élection du nouveau gouvernement.  "Ne disons pas de bêtises"

Si Matteo Salvini s'est empressé de condamner des "faits inacceptables" après l'agression d'Osakue, le ministre de l'Intérieur et dirigeant de la Ligue, à l'extrême droite de l'échiquier, semble minimiser l'idée d'une vague d'attaques racistes: "Alerte au racisme en Italie? Ne disons pas de bêtises". 

Loin de chercher à apaiser les tensions, Matteo Salvini a poursuivi son offensive: "Je rappelle qu'il y a environ 700 délits commis chaque jour en Italie par des immigrés, soit près d'un tiers du total, et ceci est la seule vraie urgence pour laquelle je me bats en tant que ministre". 

Son ministère a confirmé lundi: sur les quelque 857.000 personnes arrêtées et/ou dénoncées depuis le début de l'année, tous chefs confondus, 30% étaient de nationalité étrangère, alors que les étrangers représentent 8,3% de la population en Italie.